Skip to content

Prochain événement

Adresse du Père Alexis WIEHE aux Paroissiens

Toulon,  Le 27 mars 2020

Chers frères et sœurs,

 

La fête de l’Annonciation a été vécue de façon particulière cette année. Nous étions privés de rassemblement dans nos églises, et cela était difficile pour beaucoup, mais nous ne pourrons pas oublier ce 25 mars 2020, lorsque nos cœurs se sont unis de manière bien spéciale à l’appel des cloches qui ont carillonnées dans toute la France, à 19h30 précises. A cette heure-là, les chrétiens se sont donné rendez-vous pour vivre un moment de grande communion spirituelle, en méditant le même texte (Luc 1, 26-38) et en priant dans une même foi en Dieu, qui pour nous s’est fait homme : « Le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous. » (Jn 1,14)

De mon oratoire à la cathédrale j’unissais mes prières aux vôtres en cet instant précis, imaginant toutes ces flammes scintillantes aux fenêtres et aux balcons, mais pensant surtout à cette mosaïque illuminant la nuit de notre épreuve, et composés de chacun de vos visages et de vos vies tant aimés de Dieu ! « Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. » (Jn 3, 16) Pendant les dix minutes de carillon, je n’ai cessé de demandé à Dieu de vous bénir en répétant les paroles du livre de Daniel : « Seigneur écoute, Seigneur pardonne ! Seigneur veille et agis ! Ne tarde point ! » (Dn 9, 19) J’ai goûté plus que d’habitude à la réalité de la communion spirituelle qui nous unit vraiment les uns aux autres. La communion de prières n’est pas un slogan vide, mais une réalité puissante et réconfortante à laquelle il nous faut goûter régulièrement ! Notre prière se remplit alors de visages et de prénoms.


Ce soir à 18h, le pape invite tous les fidèles du monde entier
 à s’unir à la prière spéciale qu’il fera de la place Saint Pierre et à recevoir la bénédiction Urbi et Orbi qu’il donnera pour l’humanité éprouvée. Je vous invite suivre la retransmission de cet événement par les médias chrétiens ou par Internet. La communion spirituelle dépassera alors toutes les frontières pour transformer notre planète malade et confinée en un gigantesque monastère, en une armée de veilleurs qui, guidée par leur pasteur, s’efforcera de mettre en pratique la parole du Seigneur et de supplier ensemble Dieu pour tous ses enfants ! « Amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux » (Mt 18, 19) Nous ne serons pas seulement deux ou trois, mais des millions ! Que demander ? Qu’est-ce que nous désirons que Dieu fasse pour nous ?

La fête de l’Annonciation nous mettait en présence du grand Mystère de Dieu qui s’est incarné, qui est venu habiter parmi nous. Cet événement s’est produit à Nazareth, le lieu choisi par Dieu pour vivre pendant 30 ans une vie cachée, ordinaire, insérée dans le quotidien d’une maison familiale, de relations de voisinage et d’un travail d’artisan avec tout ce que cela comporte de pragmatique ! Plus que jamais en cette année 2020, nous sommes appelés à découvrir que nos foyers sont des espaces qui ne demandent qu’à se laisser remplir de la présence humble de Dieu, et nos familles des cellules vivantes de l’Église, des Églises domestiques ! La télévision prend souvent une place centrale dans les salons. C’est le moment de faire en sorte que l’autel de prière familial devienne un lieu bien visible et central, pour que Jésus soit le centre de gravité de toute notre vie personnelle et familiale. Nous sommes invités plus que jamais à soigner le lieu et les temps de la prière à domicile.

Nous devrons continuer à approfondir cette communion à distance puisque nous savons que le confinement va durer et que, par conséquent, nous allons tous être privés des grandes célébrations de la semaine sainte ! La messe chrismale a déjà été reportée au 27 mai, mais il n’est pas possible de reporter la fête de Pâques. C’est une situation inédite qui nous bouleverse ! Ne pas pouvoir célébrer dans nos églises ni la fête des Rameaux, ni le Triduum Pascal, ni Pâques qui est la grande fête des chrétiens par excellence ! La semaine sainte, qui constitue pour nous le sommet de l’années va devoir se vivre de manière très différente cette année ! Plutôt que de se laisser troubler par cette situation, je vous invite à l’accueillir comme une occasion privilégiée pour que ces fêtes irriguent nos foyers plus que d’habitude.
Nous aurons la possibilité de suivre les offices par Internet ou par radio comme je vous l’indiquerai en fin de semaine prochaine. Il est bien vrai que ce n’est pas pareil et qu’il est préférable de prier tous ensemble à l’église. Mais dans cette situation singulière, saisissons cette occasion pour resserrer les liens dans nos familles, et pour choisir fermement d’accueillir Jésus dans la réalité concrète de notre vie ordinaire.


Depuis le début du confinement je me réjouis de voir combien spontanément beaucoup se sont souciés de leurs frères et se soutiennent mutuellement ! Dans le centre-ville
 nous continuons à veiller dans la prière et à rester mobilisés pour entretenir les liens avec les uns et les autres. Depuis la fermeture du marché du Cours Lafayette c’est encore plus calme mais des gens continuent à circuler un peu pour leurs courses ou leurs exercices physiques. Certains viennent se recueillir à la cathédrale qui reste toujours ouverte. Nous apprenons aussi que plusieurs résidents de la maison de retraite voisine de la cathédrale sont touchés sont par le Coronavirus. Au cours des maraudes formelles ou informelles, nous voyons plus de détresse chez ceux qui étaient déjà fragilisés par la précarité et la solitude. Prions pour tous ceux-là !


Ce dimanche 29 mars à 18h je célèbrerai seul dans la cathédrale
 comme je l’ai fait dimanche dernier (et dont le résumé se trouve : https://www.youtube.com/watch?v=UWUVHoia67o&t=34s )
Il n’y aura pas de retransmission en direct mais je vous invite à vous unir à cette messe par un moment de prière personnelle ou familiale.


Je vous salue bien fraternellement et vous assure de nos prières quotidiennes avec les prêtres et consacrés
. J'espère vraiment que vous et vos proches allez bien ! Nous avons reçu beaucoup d’intentions particulières déjà, et n’hésitez pas à nous en transmettre d’autres ! C’est pour vous que nous avons été envoyés ici, et c’est avec vous que nous traverserons cette épreuve jusqu’au jour où nous nous retrouverons ensemble dans la joie de célébrer le Christ ressuscité, vainqueur de la mort et de toute calamité !

Que le Seigneur vous comble de ses bénédictions !

 

 Père Alexis Wiehe

Curé-Archiprêtre

 

PS 1 : Pour vous aider dans votre vie de prière quotidienne, vous pouvez utiliser les propositions qui vous sont faites par Magnificat ou par la communauté Ecclesiola.

PS 2 : Le pape a décidé d’accorder de façon exceptionnelle l’indulgence plénière dans les circonstances actuelles.

PS 3 : Le diocèse vous propose le parcours « La traversée », pour trouver du sens à cette épreuve

PS 4 : Je vous rappelle que sur le plan financier la paroisse ne pourra traverser cette période (uniquement) que grâce à votre soutien. Merci à ceux qui l’ont fait déjà et à ceux qui le feront grâce au site sécurisé : https://don.frejustoulon.fr/quete/

 

Scroll To Top